le-sida-aids-association-1-2-3-sourires

 

Le monde est en train de changer. On guérira le sida, mais seulement si nous exigeons plus des efforts à partir de nos "amis."

À penser qu'on à guérira le sida, c'est comme si on es coincé.  J'écris ça, parce que beaucoup des activistes pensent qu'on devrait faire un "plan" dans un temps en le futur.  On ne pense pas que c'est possible à commencer aujourd'hui.

Il faut qu'on se réalise que la bataille contre nos grands problèmes commence quand nous comprenons que c'est impéritif à déduire porquoi on se avait être arrêté.

Aux EE.UU., nous souffrons des faux amis.  Je-vous explique.

Contrôle, l'élimination, et l'éradication.  Aux EE.UU., les Centers for Disease Control and Prevention definissent ces termes de cette façon :

Contrôle : La réduction de l'incidence, la prévalence, la morbidité, ou de la mortalité à cause de la maladie à un niveau localement acceptable, résultat des efforts délibérés. Poursuite des mesures d'intervention sont nécessaires pour maintenir la réduction. Exemple : les maladies diarrhéiques.

Élimination de la maladie : la réduction à zéro de l' incidence d'une maladie dans une zone géographique à cause des efforts délibérés. Poursuite des mesures d'intervention sont nécessaires. Exemple : le tétanos néonatal.

Élimination des infections : La réduction à zéro de l' incidence de l'infection causée par un agent spécifique dans une zone géographique définie comme un résultat des efforts délibérés. Poursuite des mesures pour empêcher le rétablissement de la transmission sont obligatoires. Exemple : la rougeole, la poliomyélite .

Éradication : la réduction permanente à zéro de l'incidence mondiale de l'infection causée par un agent spécifique, à cause des efforts délibérés. Les mesures d'intervention ne sont plus nécessaires. Exemple : la variole .

Si nous utilison ces definitions, on verra un programme très simple pour nous à suivre.  

Qu'est-ce que nous voulons ? Quand est-ce que nous voulons que cela se produise ?  Nos voulons un remède pour la SIDA.  Mais un remède n'existe pas maintenant.  En conséquence, un programme que nous pourrions créer est à faire d'attention à l'élimination de la SIDA.  Nous pouvons y parvenir en deux étapes.

1. Nous devons obtenir le financement qui va faire un traitement antirétroviral à la disposition de toutes les personnes qui ont le sida.  Comme il existe maintenant, à moins de 10 millions de personnes bénéficient d'un traitement de thérapie antirétrovirale.  (UNAIDS)  Mais, selon UNAIDS, plus de 35 millions de personnes ont contracté le VIH. Cela signifie que plus de 25 millions de personnes ne sont pas sous traitement antirétroviral. Nous devons fournir des soins médicaux à tout le monde avec le VIH.

Les gens qui prennent des médicaments antirétroviraux peuvent réduire les niveaux de virus dans le sang à des niveaux indétectables . Les personnes qui atteignent " charge virale indétectable " ne seront pas développer le sida si elles prennent leurs médicaments selon les directives, et cela contribuera à réduire radicalement l'incidence des pires parties de la maladie.

Les personnes qui atteignent "charge virale indétectable» deviennent aussi moins infectueux, ce qui signifie qu'ils sont moins susceptibles de transmettre le VIH par contact sexuel. Réduire le risque de transmission chez tout le monde avec le VIH est un moyen de réduire radicalement l'incidence de nouvelles infections.  (CDC)

2. Nous devons nous concentrer sur la prévention.

Nos amis sont une partie du problème 

Certains dirigeants d'organisations du VIH aux États-Unis demandent un plan en trois étapes: (i) pour les personnes de connaître leur statut (l'éducation comme la prévention), (ii) rendant les soins et traitements disponibles, et (iii) fournir des services de logement et de soutien pour les personnes vivant avec le virus.